Centre de ressources COVID-19 : L’engagement de McInnes Cooper en action Lire plus

  • Homepage 5

    Notre Histoire

Notre Histoire

Notre héritage réside dans la confiance que déposent en nous certaines des entreprises les plus respectées du Canada atlantique. Fondé en 1859, McInnes Cooper a accompagné ses clients dans presque tous les événements majeurs de l’histoire du Canada atlantique depuis ses débuts. Toujours désireux de satisfaire les besoins de nos clients dans toute la région, nous nous sommes développés grâce à des alliances et des partenariats stratégiques – tant au niveau local que mondial – afin d’élargir notre mandat, qui consiste à servir les clients en mettant sans cesse l’accent sur leur réussite à long terme.

Au cours de nos 160 ans et plus d’existence, nous avons conseillé des clients et des partenaires communautaires dans des moments extraordinaires. Aujourd’hui, nous nous efforçons d’être votre conseiller juridique de confiance pour vous aider à façonner la future réussite de votre entreprise.

  • Le cabinet a agi pour la White Star Line lors du naufrage du Titanic en 1912.
  • Lorsque le navire de munitions français Mont-Blanc a explosé dans le port d’Halifax en 1917, McInnes Cooper a été retenu pour représenter ses propriétaires.
  • McInnes Cooper représentait Mitsubishi, le constructeur de l’Ocean Ranger lorsqu’il a chaviré au large de Terre-Neuve en 1982.
  • Le cabinet a représenté la province de la Nouvelle-Écosse devant la Commission royale d’enquête sur la condamnation injustifiée de Donald Marshall Junior.
  • Lors de la privatisation de Nova Scotia Power en 1993, le cabinet s’est chargé d’une partie du travail juridique dans le cadre de ce qui était à l’époque le plus grand offre publique initiale de l’histoire du Canada.
  • En 2007, McInnes Cooper a remporté une formidable victoire pour la Beaverbrook Art Gallery dans le différend entre la Galerie et la Beaverbrook UK Foundation sur des revendications concurrentes concernant la propriété de 133 œuvres d’art.
  • Le cabinet a été l’avocat principal dans le cadre du recours collectif de récupération du régime d’assurance-revenu militaire, intenté en mars 2007 au nom de Dennis Manuge et de tous les autres anciens combattants invalides dont les prestations d’invalidité de longue durée du régime d’assurance-revenu militaire sont déduites du montant de la pension d’invalidité mensuelle d’ACC (Anciens Combattants Canada) qu’ils perçoivent en vertu de la Loi sur les pensions. Le 1er mai 2012, la Cour fédérale du Canada a statué que le gouvernement du Canada avait agi illégalement en effectuant des retenues sur les prestations d’invalidité de longue durée des anciens combattants. Le 5 avril 2013, la Cour fédérale du Canada s’est prononcée en faveur de l’entente de règlement proposée avec le gouvernement du Canada. Dans d’autres procédures, un règlement a également été conclu concernant une prétendue erreur de calcul des ajustements de l’indice des prix à la consommation de ces avantages. La valeur totale estimée des règlements approuvés pour les anciens combattants invalides est supérieure à 900 millions de dollars.

L’héritage de McInnes Cooper réside dans la confiance que déposent en nous certaines des entreprises les plus respectées du Canada atlantique. Grâce à des alliances et à des partenariats stratégiques avec des cabinets de Charlottetown, de Fredericton et de Saint John’s, le cabinet a élargi son mandat qui consiste à servir les clients dans toute la région.

McInnes Cooper a élargi son empreinte à Moncton, lorsque les associés Bernie Miller et Eric LeDrew ont ouvert le bureau de Moncton en 1997 avec l’avocat de Moncton, Robert Radford, c.r. En 2000, avec l’ouverture du bureau de Saint John’s, McInnes Cooper est parvenu à obtenir une présence dans tous les grands centres du Canada atlantique.

McInnes Cooper a continué à prendre de l’ampleur pour répondre aux besoins de ses clients et se concentrer sur leur succès, notamment en travaillant avec des clients internationaux qui ont la possibilité d’adhérer à Lex Mundi.